fren

Nos animaux

À l’origine, 3 races laitières

Accueil Air d'origine Nos animaux
Navigation :

 

Les races

 

 

Montbéliarde

Issue de la population Pie-Rouge Continentale, la race Montbéliarde assure la production d’un lait de grande qualité fromagère. Elle est la seule vache autorisée pour les productions de Comté, de Mont d’Or, de Morbier et d’Emmental Grand Cru. Son alimentation se compose exclusivement, en été, d’herbe fraîche et, en hiver, de foin séché.

 

 

La Vosgienne

Les origines de la race Vosgienne remontent au XVIIe siècle. La Vosgienne est facilement reconnaissable par sa large raie blanche sur le dos et sa tête piquetée de petites taches noires. Elle est parfaitement adaptée à l’élevage en montagne car elle est peu sensible aux variations de température. C’est une race rustique.

 

 Prim’Holstein

C’est la première race laitière au monde. La Pie Noire a été implantée dans le Nord de la France au début du XIXe siècle. En France, d’abord nommée Hollandaise, puis Française Frisonne, elle change de nom en 1990 et devient Prim’Holstein.




Avec quoi sont nourries nos vaches ?

 


L’herbe

Elle compte parmi les aliments les plus riches et les mieux équilibrés pour les ruminants et contient 80 % d’eau.
Les 20 % restants sont des sels minéraux (calcium, phosphore, sodium, potassium, magnésium), des vitamines, des protéines, des glucides et un peu de matière grasse.
L’herbe séchée est appelée foin ; elle permet de nourrir le bétail notamment à la fin de l’automne et en hiver.
La prairie permanente occupe 37 % du territoire agricole français, soit 11 millions d’hectares.

 

Le maïs

Le foin peut être remplacé par le maïs-fourrage, plus énergétique et très digestible. Il est l’aliment de base des vaches laitières dans 90 % des élevages environ en hiver. S’il reste à l’air libre, le fourrage se conserve en se desséchant et perd de sa valeur nutritive. L’ensilage est pratiqué pour y remédier : c’est une conservation par fermentation, à l’abri de l’oxygène de l’air, dans des silos.

 

Le tourteau

Des compléments alimentaires sont apportés sous forme de tourteaux (partie de la plante qui reste après pressage) à base de soja, d’arachides ou d’oléagineux. La ration journalière d’une vache laitière est de 500 g à 2 kg.




Les conditions d'élevage

 

La paille

La paille est la tige séchée des graminées cultivées pour l’alimentation humaine (blé, orge...) après la récolte des grains. Sa valeur nutritive est très médiocre et elle est essentiellement utilisée en tant que litière.

 

Associations, comités d'entreprise ou amateurs de fromages, profitez d'une vente directe à notre chalet.
 

En savoir plus